Le Centre Mutualiste de Kerpape baisse ses émissions de Gaz à Effet de Serre

Le Centre Mutualiste de Kerpape baisse ses émissions de Gaz à Effet de Serre

Dans le cadre de l’Article 75 de la Loi Grennelle2, COSTRATEN a réalisé le diagnostic Gaz à Effet de Serre 2012 du Centre Mutualiste de Kerpape et son plan d’action 2012/2015.

La mesure des émissions de 2013 et leur intégration à l’observatoire GES de Kerpape, laisse aujourd’hui apparaître les premiers effets des mesures prises dans le cadre de ces réflexions. L’action phare, le remplacement progressif du système de chauffage au Gaz (cogénération) par un système de chauffage au bois (biomasse) entraîne immédiatemment des baisses significatives, en termes de GES bien sûr, mais également en termes d’économies d’énergie. L’année 2014 devrait voire ces émissions baisser encore, avec la poursuite de la mise en place du programme d’actions (déplacements, économies d’énergie, régulation, travaux…) et la montée en charge du système de biomasse (couplage d’une 2ème chaudière biomasse de 500 Kw fin 2014)./>

    • Avec 589 salariés, 207 lits et plus de 50 000m² de surface de plancher, le centre mutualiste de Kerpape, qui fonctionne jour et nuit, consomme des quantités d’énergie importantes, et dans le cadre de sa politique de développement durable, cherche à réduire ses consommations d’énergie fossile, économiquement incertaines, et climatiquement pénalisantes.

 

    • Le diagnostic BEGES-R est l’occasion à la fois de faire le point sur les émissions de GES, mais également sur les consommations d’énergie, dans le but de les réduire.

 

    Les particularités des établissements sanitaires et médicaux sociaux sont prises en compte avec une méthodologie spécifique, qui s’appuie sur le guide sectoriel 2013 de l’ADEME. Un plan d’actions, en phase avec la politique de l’établissement, est alors mis en œuvre pour fonctionner de manière plus sobre.

photo aérienne2

Partager

Demandez à être rappelé

Prenons contact pour évaluer vos besoins