Réaliser votre Bilan Carbone

Avec le changement climatique, pour la première fois, une question politique mondiale se pose à l’humanité. Les pistes d’actions globales proposées ne seront efficaces que si elles sont appliquées au niveau local.

La mesure des émissions de Gaz à Effet de Serre peut prendre deux formes :

  • Faire un bilan « Patrimoine et compétences »
  • Faire un Bilan « Territoire »

Dans le premier cas, celui du Bilan « Patrimoine et Services« , il s’agit de prendre en compte les émissions qui sont générées par le fonctionnement des activités et services de la collectivité et la mise en œuvre des compétences (obligatoires ou facultatives) comme le ferait une entreprise (ex. les collèges ou l’action sociale pour un département). Globalement, les collectivités peuvent actionner cinq grands leviers pour maîtriser leurs émissions :

  • la politique énergétique : 75 % de l’énergie consommée par la commune l’est par ses immeubles ;
  • les achats publics : électricité d’origine renouvelable, flottes de véhicules propres, sources d’éclairage sobres ;
  • l’urbanisme : en densifiant l’habitat, on réduit les besoins en mobilité et donc les émissions de GES imputables aux moyens de transport ;
  • les transports : développement des transports doux, création de plate-forme multimodale pour limiter les flux de camions ;
  • la gestion des déchets : en fermentant, les OM (ordures ménagères) dégagent du méthane, un GES 23 fois plus puissant que le CO2. En diminuant les flux de déchets putrescibles, on diminue tout à la fois les rejets de méthane et les besoins de collecte par camions.
  • les espaces verts : gourmands en engrais (émetteurs de protoxyde d’azote, GES 296 fois plus puissant que le CO2) et en carburants (camions, engins).

Dans le cas d’un « Bilan GES Territorial », il peut s’agir d’alimenter le diagnostic d’un Plan Climat Énergie Territorial par exemple, et le territoire est alors considéré dans son ensemble et par secteurs d’activités : agriculture, industrie, résidentiel, tertiaire, tourisme, transport de voyageurs et marchandises, etc. Les sources et la méthode sont différentes.

 

Un accompagnement sur-mesure

Recensement des données utiles et disponibles
Collecte de données
Traitement des données
Présentation de l’état des lieux
Pistes d’amélioration intégrant les projets
Plan d’actions chiffré, gradué et hierarchisé

Le développement local comme levier d’intervention.

Le Bilan Carbone Collectivités est également un moyen de rendre concrète la lutte contre le changement climatique et de sensibiliser la population aux objectifs fixés.

  • le facteur 4 pour la France : diviser par 4 les émissions françaises de 1990 pour 2050.
  • les 3X20 pour l’Europe : -20% d’émissions de GES, +20% d’énergies renouvelables, -20% de consommation énergétique pour 2020.
  • -40% d’émissions de GES, +27% d’énergies renouvelables, +27% d'économies d'énergie pour 2030

La méthodologie, proche de celle d’un Bilan Carbone Entreprise, s’applique à tout type de structures collectives délivrant des services publics. Elle est adaptée à une analyse multi-sites et multi-services : administration, enseignement, culture, sport, transports collectifs, logement, voirie, espaces verts, déchets, eau et assainissement, social, etc.

 

En quelques mots

 

Les collectivités locales représentent 10 à 15 % des contributions directes au niveau national et peuvent agir indirectement sur plus de 50% de ces émissions. Elles se doivent d’être exemplaires en la matière,en mesurant les émissions de Gaz à Effet de Serre qu’elles génèrent elles-mêmes en accomplissant leurs missions de service public.Le Bilan Carbone Collectivités est un outil adapté pour mesurer les émissions de GES et mettre en place un plan de réduction, à court, moyen et long terme. Il permet également aux élus et aux techniciens de se sensibiliser d’avantage aux problématiques climatiques et de se responsabiliser individuellement.

Quelques référénces

Communauté de Communes de St Méen-Montauban
Costraten a réalisé le Bilan Patrimoine & Services de la Communauté de Communes de Montauban-de-Bretagne (35) avant sa fusion en 2014.

Réaliser votre Plan Climat Air Energie Territorial

Le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) permet de formaliser, sur un territoire donné le volet climatique d’un projet de développement durable. Institué par le Plan Climat National, repris par les Loi Grenelle 1 et 2, il est l’outil des collectivités pour mesurer les émissions de CO2 d’un territoire, dans le but de les atténuer, mais également d’adapter le territoire aux impacts du changement climatique.

La loi de transition énergétique pour une croissance verte du 17 août 2015 place l’échelon de l'intercommunalité au cœur du dispositif air-énergie-climat et rend obligatoire la réalisation de PCAET pour les EPCI de plus de 20 000 habitants.

La loi intègre par ailleurs quelques évolutions au PCAET relativement à la première génération:

  • La valorisation des potentiels en énergies renouvelables
  • La réduction des émissions de polluants atmosphériques
  • Le développement potentiel de séquestration de CO2
  • Le développement des réseaux de chaleur et de froid
  • Le développement des possibilités de stockage de l'énergie
  • l'optimisation des réseaux de distribution de l'énergie

 

Costraten vous accompagne dans la réalisation de votre Plan Climat Energie Territorial, en complémentarité avec vos équipes, sur les aspects techniques (collecte et traitement de données, établissement du profil climat), et en pilotage d’ensemble en lien avec les élus.

Les étapes du Plan Climat Air Energie

Plusieurs étapes constituent la mise en œuvre d’un Plan Climat Air Énergie Territorial :

  1. Préfigurer : sensibiliser, puis engager la collectivité dans la démarche, retenir un périmètre, une méthodologie et un planning.
  2. Diagnostiquer et mobiliser :
    • Bilan GES du territoire 
    • Bilan des collectivités qui le composent (Patrimoine & Services)
    • Analyse de la séquestration nette de carbone
    • Analyse de la consommation d'énergie finale du territoire et potentiels de réduction
    • Analyse de réseaux de transport et de distribution d'énergie
    • Analyse du potentiel des énergies renouvelables
    • Analyse de la vulnérabilité du territoire au changement climatique
    • Sensibilisation de la population et les acteurs, engager de premières démarches.
  3. Construire la stratégie du P.C.A.E.T.
    • Définition d'un scénario de référence
    • Etablissement d'un cadre stratégique
  4. Construction d'un programme d'actions
    • Co-construire un plan d'actions : la concertation au cœur de la méthode
    • écriture du plan d'actions et quantification des gains
    • Dispositif de suivi et d'évaluation

FORMATIONS

Cette partie du site est en construction.
Merci de nous contacter pour plus d'informations.

A lire aussi

Transport, énergie et CO2

Responsabilité Sociale et Environnementale

Demandez à être rappelé

Prenons contact pour évaluer vos besoins