Carbone : Bilan et stratégie GES

1/ Réaliser votre Bilan Carbone

Le Bilan Carbone permet d’obtenir une vision globale de votre activité ou de vos produits , tout en mesurant leur impact environnemental, en termes d’émission de Gaz à Effet de Serre (GES). Issu d’une démarche méthodologique stricte et encadrée par l’ADEME, il ne peut être effectué que par une personne formée à cet effet par l’Institut de Formation Carbone (IFC)
Le but est de réduire vos émissions de GES ainsi que votre dépendance aux énergies fossiles, et de vous accompagner dans la mise au point d’une stratégie globale de développement durable.

Éléments incontournable de mesure et de pilotage de la performance environnementale d’une entité (entreprise, collectivité, association, événementiel…) la comptabilité des GES vous permet d’évaluer pour agir, en intégrant les enjeux environnementaux : le réchauffement climatique et la raréfaction des ressources fossiles. Transformer les démarches de développement durable en stratégie de développement économique globale permet aujourd’hui de réduire vos coûts et vos émissions de Gaz à Effet de Serre, de communiquez vers vos clients et votre équipe et d’accompagner les évolutions réglementaires et sociétales.

PRG_Global_warming_potential

Costraten vous accompagne dans la réalisation de votre Bilan Carbone©

Un organisation en plusieurs phases :

  • Le recensement des données utiles et disponibles
  • La collecte de données
  • Le traitement des données
  • La présentation de l’état des lieux
  • Le travail sur des pistes d’amélioration, intégrant les projets
  • La proposition d’un plan d’actions chiffré, gradué et hierarchisé

Cela implique une collaboration interne stimulante quand les enjeux et la démarche sont explicités à tous les niveaux. Mettre en relation des données jusqu’à lors cloisonnées, ou faire apparaître des indicateurs nouveaux, permet d’intégrer progressivement une vision partagée et d’amorcer les changements.

Concrètement cela permet:

  • Dépasser le cadre technique et réglementaire en optimisant la démarche et en créant de nouvelles valeurs.
  • Communiquer sur votre démarche environnementale et valoriser votre engagement.
  • Intégrer la chaîne environnementale et rendre disponibles vos indicateurs de performance environnementale;
  • Un management environnemental propre à fédérer vos collaborateurs autour de valeurs fortes et de démarches concrètes.
  • Réduire les coûts de votre structure, en identifiant les marges de progression et les inefficacités.

Chaque structure est différente et le coût d’un Bilan Carbone variera selon ses spécificités : nombre de salariés, taille de l’entreprise, stucturation (multisites, filiale…), complexité ou non du process ou du service… Contactez-nous pour obtenir une offre

Dernières réalisations


Logo CADIOU

Costraten réalise le Bilan Carbone de CADIOU Industrie fabricant finistérien de Gardes-Corps, portail set cuves basé à Locronan (29).


Logo Neotoa

Costraten a réalisé le Bilan Carbone de NEOTOA bailleur social Brécilien basé à Rennes. La mission, mutlisite, portait sur les différents métiers de l’entreprise, est lui a permi d’apréhender son impact et l’efficacité des actions déjà mises en oeuvre; d’autres ont été proposées pour aller plus loin dans la démarche.


Logog CHQ

Costraten réalisé en 2015/2016 le Bilan Carbone du Centre Hospitalier de Quimperlé. L’étude a porté sur avec une dizaine de bâtiments sur 3 sites distincts et près de 56 000m² de surface de planchers.


2/ Réaliser votre Bilan GES réglementaire ou effectuez sa mise à jour.


Vous n’avez pas encore lancé la démarche, vous accédez aux seuils ? Vous souhaitez mettre à jour vos données après 3 ans, ou 4 ans ? Contactez-nous pour plus d’informations.

Pour répondre à l’obligation réglementaire de l’article 75 de la Loi Grenelle 2, les publics concernés doivent réaliser un Bilan de Gaz à Effet de Serre (dit BEGES), en procédant à l’inventaire de leurs émissions directes de GES sur le territoire français, depuis le 31 décembre 2012, et mettre à jour ce bilan tous les 3 ou 4 ans.

Les structures concernées

  • Les personnes morales de droit privé (MàJ tous les 4 ans):

    • entreprises de plus de 500 salariés en métropole (N° de SIREN)
    • entreprises de plus de 250 salariés en outre-mer
  • Les personnes morales de droit public (MàJ tous les 3 ans) :

    • plus de 250 salariés
    • Les collectivités territoriales : plus de 50 000 habitants
    • L’état : toutes administrations

Le périmètre considéré

  • Les émissions directes (Scope 1), produites par les sources, fixes et mobiles, nécessaires aux activités de la personne morale.
  • Les émissions indirectes (Scope 2) associées à la consommation d’électricité, de chaleur ou de vapeur nécessaires aux activités ou à l’exercice des compétences de la personne morale.
  • En option : toute les émissions

COSTRATEN vous accompagne dans la réalisation de votre Bilan GES spécifique pour répondre aux exigences réglementaires et pour évaluer vos émissions, selon une méthodologie adaptée du Bilan Carbone© et déclinée au Bilan GES.

Spécialisé dans les études multi-sites et les analyses complexes, COSTRATEN vous permet de dégager un maximum d’informations croisées, pour une analyse en profondeur.
Chaque site fait l’objet d’une mesure spécifique par source d’émission et par nature de gaz émis. L’ensemble est ensuite consolidé pour obtenir les émissions totales de l’ensemble analysé.
Les tableaux de bord sont installés en interne pour vous permettre de poursuivre la collecte et les mesures dans les années à venir.

BEGES Camenberts multi sites

Dernières réalisations


Costraten a réalisé le Bilan Gaz à Effet de Serre Réglementaire du Centre Mutualiste de Kerpape 2012 et proposé un objectif de réduction accompagné d’un plan d’actions pour atteindre cet objectif global. Une seconde mesure a été réalisé, sur l’exercice 2013, pour mesurer la trajectoire et les économies réalisées. Avec la substitution progressive de la cogénération au gaz par la biomasse, les réductions en émissions de GES sont spectaculaires !


Costraten a réalisé le Bilan Gaz à Effet de Serre Réglementaire du Centre Hospitalier du Centre Bretagne. C’est une étude complexe, sur un périmètre partagé en 8 sites aux particularités bien distincts. En tout, c’est plus de 995 lits et places pour 1000 ETP et près de 70 000m² de surface de plancher. Une méthodologie précise est de rigueur pour réaliser cette mission, en lien étroit avec les services Technique et Qualité.


3/ Réaliser vote Bilan Carbone « Collectivités »


logo bilan carbone

Avec le changement climatique, pour la première fois, une question politique mondiale se pose à l’humanité. Les pistes d’actions globales proposées ne seront efficaces que si elles sont appliquées au niveau local.


Capture réunion 2

Les collectivités locales représentent 10 à 15 % des contributions directes au niveau national et peuvent agir indirectement sur plus de 50% de ces émissions. Elles se doivent d’être exemplaires en la matière,en mesurant les émissions de Gaz à Effet de Serre qu’elles génèrent elles-mêmes en accomplissant leurs missions de service public.


La mesure des émissions de Gaz à Effet de Serre peut prendre deux formes :

  • Faire un bilan « Patrimoine et compétences »
  • Faire un Bilan « Territoire »

Dans le premier cas, celui du Bilan « Patrimoine et Services« , il s’agit de prendre en compte les émissions qui sont générées par le fonctionnement des activités et services de la collectivité et la mise en œuvre des compétences (obligatoires ou facultatives) comme le ferait une entreprise (ex. les collèges ou l’action sociale pour un département). Globalement, les collectivités peuvent actionner cinq grands leviers pour maîtriser leurs émissions :

  • la politique énergétique : 75 % de l’énergie consommée par la commune l’est par ses immeubles ;
  • les achats publics : électricité d’origine renouvelable, flottes de véhicules propres, sources d’éclairage sobres ;
  • l’urbanisme : en densifiant l’habitat, on réduit les besoins en mobilité et donc les émissions de GES imputables aux moyens de transport ;
  • les transports : développement des transports doux, création de plate-forme multimodale pour limiter les flux de camions ;
  • la gestion des déchets : en fermentant, les OM (ordures ménagères) dégagent du méthane, un GES 23 fois plus puissant que le CO2. En diminuant les flux de déchets putrescibles, on diminue tout à la fois les rejets de méthane et les besoins de collecte par camions.
  • les espaces verts : gourmands en engrais (émetteurs de protoxyde d’azote, GES 296 fois plus puissant que le CO2) et en carburants (camions, engins).

Dans le cas d’un « Bilan GES Territorial », il peut s’agir d’alimenter le diagnostic d’un Plan Climat Énergie Territorial par exemple, et le territoire est alors considéré dans son ensemble et par secteurs d’activités : agriculture, industrie, résidentiel, tertiaire, tourisme, transport de voyageurs et marchandises, etc. Les sources et la méthode sont différentes.

Chef d’orchestre de la dynamique locale, les collectivités locales ont un rôle déterminant. Le Bilan Carbone Collectivités est un outil adapté pour mesurer les émissions de GES et mettre en place un plan de réduction, à court, moyen et long terme. Il permet également aux élus et aux techniciens de se sensibiliser d’avantage aux problématiques climatiques et de se responsabiliser individuellement.

Plaquette COLLECTIVITÉS

Le développement local comme levier d’intervention.

Le Bilan Carbone Collectivités est également un moyen de rendre concrète la lutte contre le changement climatique et de sensibiliser la population aux objectifs fixés.

  • le facteur 4 pour la France : diviser par 4 les émissions françaises de 1990 pour 2050.
  • les 3X20 pour l’Europe : -20% d’émissions de GES, +20% d’énergies renouvelables, -20% de consommation énergétique pour 2020.

La méthodologie, proche de celle d’un Bilan Carbone Entreprise, s’applique à tout type de structures collectives délivrant des services publics. Elle est adaptée à une analyse multi-sites et multi-services : administration, enseignement, culture, sport, transports collectifs, logement, voirie, espaces verts, déchets, eau et assainissement, social, etc.

Dernières réalisations


Logo Montauban-St Méen

Costraten a réalisé le Bilan Carbone de La Communauté de Communes de montauban en Ille-et-Vilaine.


4/Réaliser votre Plan Climat Energie Territorial


Le Plan Climat Energie Territorial (PCET) permet de formaliser, sur un territoire donné le volet climatique d’un projet de développement durable. Institué par le Plan Climat National, repris par les Loi Grenelle 1 et 2, il est l’outil des collectivités pour mesurer les émissions de CO2 d’un territoire, dans le but de les atténuer, mais également d’adapter le territoire aux impacts du changement climatique.

schéma des buts et méthodes d'un plan climat énergie territorial

Si un Agenda21 préexiste, le PCET vient renforcer le volet « énergie-climat » de celui-ci. Dans le cas contraire, le PCET peut préfigurer un futur Agenda21, en constituant un premier volet.

Les étapes du plan Climat

Quatre étapes constituent la mise en œuvre d’un Plan Climat Énergie Territorial :

  1. Préfigurer : sensibiliser, puis engager la collectivité dans la démarche, retenir un périmètre, une méthodologie et un planning.
  2. Diagnostiquer et mobiliser : Effectuer le Bilan GES du territoire puis son profil Climat, sensibiliser la population et les acteurs, engager de premières démarches.
  3. Construire le P.C.E.T.
  4. Mettre en œuvre le P.C.E.T.

Costraten vous accompagne dans la réalisation de votre Plan Climat Energie Territorial, en complémentarité avec vos équipes, sur les aspects techniques (collecte et traitement de données, établissement du profil climat), et en pilotage d’ensemble en lien avec les élus.


5/ Réaliser votre Evaluation Carbone Simplifiée


Graphique Eval_Carbone_Simpliée

Dans le cadre du troisième appel d’offre solaire dédié aux installations photovoltaïque de grande puissance, la Commission de Régulation de l’énergie (CRE3) impose dans le dossier de candidature de tout projet, une évalution carbone simplifiée.Le but de cette évaluation est de proposer un calcul indépendant des émissoins de gaz à effet de serre (GES) générés par la centrale solaire en question, afin de mesurer sa performance environnemental d’un point de vue climatique. En effet, une installation de panneaux dont les composants proviennent de lieux très éloignés de leur installation mettra plus de temps à amortir le crédit carbone du à sa fabrication, qu’une installation dont les composants proviennent de pays proches (surtout relativement à une énergie électrique peu émissive commme en France).

Ainsi, la valeur globale d’émission de la technologie étudiée, sert à obtenir le temps de retour carbone, et relativement à la durée de vie du panneau, les émissions évitées. In fine, cela permet lors de la sélection des dossiers, d’ajouter un critère de performance environnementale.

Méthodologie:

La méthodologie utilisée est celle décrite dans le cahier des charges des appels d’offres portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir d’énergie solaire pour les installation supérieures à 100 kWc, ou supérieures à 250kWc, et particulièrement son annexe 4 méthodologie de l’évaluation carbone simplifiée.

Panneau solaire1

Deux cas de figure sont prévus dans l’annexe 4 :

  • Les GWPij unitaires sont déterminés en utilisant les valeurs fournies dans le tableau 2 de l’annexe 4
  • Le fabricant du composant propose des valeurs issues d’une analyse du cycle de vie complète (Norme ISO 14040 et récente (2011)

L’évaluation carbone simplifiée s’inscrit dans le premier cas.

Il convient ainsi de renseigner par panneau :

  • La quantité de Polysilicium
  • La quantité de Lingots
  • La quantité de Plaquettes
  • La quantité de Cellules
  • La quantité de Verre et verre trempé
  • La quantité d’EVA

Pour finir, la provenance de chaque élément doit être précisée.

Une fois les données réunies, celles-ci seront multipliées par leurs Pouvoir de Réchauffement Global au moyen des valeurs fournies dans le tableau 2 de l’annexe 4 du cahier des charges de l’appel d’offre CRE3 et conformément à la formule suivante :

Gi[Kg éq CO2/kWc]=∑j (GWPij*Xij)*Qi

Enfin, la somme des valeurs d’émissions de GES par composant sera effectuée, pour obtenir la valeur globale d’émissions de la technologie considérée (G) par kiloWatt crète, selon le formule suivant :

G = ∑icomposante du moduleGi

COSTRATEN vous propose de réaliser l’évaluation carbone simplifiée de votre projet d’installation. Prenez contact avec nous pour plus d’informations.